CRILCQ DLLF Aide
 

RÉSULTATS DE RECHERCHE


Nouvelle recherche :

Recherche avancée
 

Nombre de documents trouvés : 5



Bas de la page

Page 1 de 1

   
1 Média Radio
Titre de l'émission UNE VIE DANS LE SIECLE
Titre du segmentJean-Paul Desbiens (frère Untel) (1 de 2)
Date de diffusion 1995-08-31
Durée du segment00:27:53
InvitésDesbiens Jean-Paul, (frère Untel)
ArtisansBombardier Denise, animatrice; Godin Claude, réalisateur
RésuméEntrevue avec Jean-Paul Desbiens (frère Untel), frère enseignant de la communauté des Frères Maristes et l'un des principaux artisans de la réforme de l'éducation au Québec. Il parle de ses origines familiales modestes; ses souvenirs d'enfance marqués par le sentiment d'insécurité; l'accès à la culture par l'entremise de sa mère; ses années d'études au juvénat au début des années 1940; la vie en institution religieuse, un milieu d'apprentissage stimulant, et le choix d'y demeurer; l'interruption rapide de sa profession d'enseignant en raison d'une tuberculose qui s'avèrera le point de départ de sa vie intellectuelle et de sa découverte du monde; ses études à l'université en philosophie, la reprise de l'enseignement, ses premières réflexions sur l'éducation, sa participation à un journal interne dans la communauté. Enfin, il relate comment son pseudonyme "Frère Untel" lui a été donné par le journaliste André Laurendeau à la fin des années 1950.
Mots clésÉducationEssaiLittératureSociétéSouvenirs
Identifiant1460831
Mise à jour2009-04-17
2 Média Radio
Titre de l'émission UNE VIE DANS LE SIECLE
Titre du segmentJean-Paul Desbiens (frère Untel) (2 de 2)
Date de diffusion 1995-09-07
Durée du segment00:27:49
InvitésDesbiens Jean-Paul, (frère Untel)
ArtisansBombardier Denise, animatrice; Godin Claude, réalisateur
RésuméSecond volet d'une entrevue réalisée avec Jean-Paul Desbiens (Frère Untel), frère enseignant de la communauté des Frères Maristes et l'un des principaux artisans de la réforme de l'éducation au Québec qui a marqué la Révolution tranquille en dénonçant l'emploi du joual. Il évoque la décision d'André Laurendeau de faire paraître dans le journal une lettre personnelle qu'il avait reçue de Jean-Paul Desbiens dans laquelle il exprimait ses opinions sur le système d'éducation au Québec; la publication des «Insolences du frère Untel», la réaction dans sa communauté religieuse, la mise sous silence qu'on lui a imposée pendant un an, son exil forcé en Europe, puis le retour au Québec et l'obtention d'un poste dans la fonction publique; son implication dans la Révolution tranquille et les erreurs commises; l'expérience douloureuse d'éditorialiste en chef au quotidien "La Presse" au moment de la Crise d'octobre et d'une grève à "La Presse".
Mots clésÉducationEssaiJoualLittératureSociétéSouvenirs
Identifiant1460833
Mise à jour2009-04-17
3 Média Radio
Titre de l'émission UNE VIE DANS LE SIECLE
Titre du segmentFernand Dumont, sociologue (1 de 2)
Date de diffusion 1996-04-18
Durée du segment00:28:33
InvitésDumont Fernand, sociologue
ArtisansBombardier Denise, animatrice; Godin Claude, réalisateur
RésuméPremier volet d'une entrevue réalisée par Denise Bombardier avec Fernand Dumont, sociologue et l'un des plus grands intellectuels au Québec. Ses origines familiales dans un milieu modeste, sa jeunesse, ses années d'école, sa découverte de la lecture, la poursuite d'études supérieures à l'Université Laval en belles lettres et en sciences sociales, l'élargissement du fossé avec sa culture d'origine dite "populaire", l'évolution de sa conscience politique.
Mots clésCultureÉducationPolitiqueSociétéSociologieSouvenirs
Remarques sur
le document
Cette émission a été rediffusée le 1997-02-06.
Identifiant1431008
Mise à jour2009-04-30
4 Média Radio
Titre de l'émission UNE VIE DANS LE SIECLE
Titre du segmentFernand Dumont, sociologue (2 de 2)
Date de diffusion 1996-04-25
Durée du segment00:28:35
InvitésDumont Fernand, sociologue
ArtisansBombardier Denise, animatrice; Godin Claude, réalisateur
RésuméSecond et dernier volet d'une entrevue réalisée par Denise Bombardier avec Fernand Dumont, sociologue et l'un des plus grands intellectuels au Québec. Il évoque son séjour à Paris avec sa famille, le choc culturel et son identification aux intellectuels de gauche, puis son retour au Québec en 1955 comme professeur à l'Université Laval. Il relate comment s'est immiscé chez lui la fibre nationaliste et dresse un tableau de la vie politique au Québec dans les années 1950. Il souligne sa participation au débat sur la révolution tranquille et ses autres collaborations ponctuelles à la vie politique au Québec, la plus significative étant la rédaction de la loi 101 et du livre blanc qui l'accompagnait, et parle de la problématique à ce moment-là d'avoir à définir une culture. Il nous dit comment l'abandon de l'option indépendantiste par le Québec en 1980 fut une désillusion pour lui. Il exprime son inquiétude à la veille d'un nouveau siècle : la désintégration de la culture dans la vie quotidienne.
Mots clésCultureFranceGauche politiqueIndépendantismeLanguePolitiqueSociétéSociologie
Remarques sur
le document
Cette émission a été rediffusée le 1997-02-13.
Identifiant1431971
Mise à jour2009-04-30
5 Média Radio
Titre de l'émission UNE VIE DANS LE SIECLE
Titre du segmentMarcelle Ferron, peintre
Date de diffusion 1997-03-20
Durée du segment00:28:46
InvitésFerron Marcelle, artiste visuelle
ArtisansBombardier Denise, animatrice
RésuméPremier volet d'une entrevue réalisée par Denise Bombardier avec Marcelle Ferron, peintre et signataire du Refus global, qui vient de publier "Esquisse d'une mémoire", une autobiographie publié aux Intouchables. Originaire de Louiseville au Québec, Marcelle Ferron évoque son éducation dans une famille bourgeoise et cultivée, sa jeunesse et ses études chez les Soeurs par lesquelles elle affirme n'avoir jamais été brimée. Elle relativise le sens de l'expression "Québec de la grande noirceur" suggérée par l'intervieweuse. Elle relate une anecdote au sujet d'un bal organisé au Ritz pour les soldats qui devait partir au front, après lequel elle sera expulsée du collège des Dames de la Congrégation. Ses souvenirs de l'époque de la seconde guerre mondiale. L'influence intellectuelle de son frère, l'humaniste Jacques Ferron. Son passage à l'école des Beaux-Arts de Québec. Son retour à Louiseville et la rencontre de son mari René avec qui elle a eu trois enfants. Les raisons de son départ en Europe avec ses enfants, sa vie là-bas, les nombreux musées qu'elle a visités et le début d'une carrière internationale. Sa sympathie pour le peuple espagnol sous l'emprise de Franco.
Mots clésArtCultureSouvenirsVient de paraître
Identifiant1254328
Mise à jour2009-04-17
Page 1 de 1

Haut de la page

 

Chercher dans les résultats



 

Média
Radio (5)
Diffusion
1995-1999 (5)
Mots clés
Société (4)
Souvenirs (4)
Culture (3)
Éducation (3)
Essai (2)
Tout afficher
Titres d'émissions