CRILCQ DLLF Aide
 

RÉSULTATS DE RECHERCHE


Nouvelle recherche :

Recherche avancée
 

Nombre de documents trouvés : 6



Bas de la page

Page 1 de 1

   
1 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentLa préhistoire de Radio-Canada
Date de diffusion 1980-04-10
Durée du segment00:25:45
InvitésBiondi Ferdinand, animateur, ancien présentateur et directeur des programmes à CKAC; Mauffette Guy, animateur, réalisateur, pionnier de Radio-Canada; Ouimet Alphonse, ancien président de Radio-Canada, pionnier de la télévision
ArtisansLaplante Raymond, animateur; Raymond Marie, recherchiste; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (1 de 21).

Guy Mauffette rappelle les débuts de la radio. Raymond Laplante retrace les principales étapes de l'évolution de la radio canadienne de 1901 à 1908, évoque les découvertes des inventeurs Guglielmo Marconi et du Canadien d'origine québécoise Reginald Aubrey Fessenden (1866-1932) ainsi que l'exploitation à Montréal de la première station de radio au monde, XWA, devenue plus tard CFCF Marconi. Alphonse Ouimet raconte comment il a attrapé le virus de la radio. On entend un extrait d'une émission de Jean Narrache du 27 septembre 1946 durant laquelle Jean Narrache (Émile Coderre) parle de la construction artisanale des récepteurs à galène et traduit les impressions qu'il ressentait alors.
Alphonse Ouimet parle de son écoute de la radio étant enfant. CKAC est peut-être le premier poste de radio français au monde. Il a été fondé en 1922. Ferdinand Biondi parle des débuts de CKAC, sa programmation, ses émissions d'information et leur différend avec La Presse à ce sujet, la syndicalisation, les heures de diffusion et le bilinguisme. Le bilinguisme à CFCF et le succès des annonceurs Oscar Bastien et Roger Baulu sont également mentionnés. Il note que CKAC fut une école pour les annonceurs et les techniciens. Les premières expériences de télévision réalisées par Alphonse Ouimet à CKAC sont évoquées. Ferdinand Biondi relate les carrières à CKAC de Jacques Narcisse Cartier, premier directeur du poste et des annonceurs Arthur Dupont et Phil Lalonde. On entend un extrait d'une émission où Roger Baulu évoque des souvenirs et le succès des programmes quiz de CKAC organisés par Yves Bourassa. Il se remémore l'émission "Les Nouvelles à la loupe" et la série "Le Monde aujourd'hui". Ferdinand Biondi mentionne l'émission "Madeleine et Pierre" d'André Audet où chantait l'interprète français Jean Clément et l'avènement des premiers commerciaux. Il parle des émissions à succès comme "L'Heure provinciale" d'Édouard Montpetit et Henri Letondal, "Tante Lucille" avec Lucille Desparois.
L'importance des émissions religieuses de CKAC est évoquée, dont "Le Chapelet en famille" qui concurrençait la série "Un Homme et son péché" de Radio-Canada. Ferdinand Biondi explique qu'il y avait une entente entre le CN et CKAC. Certains soirs, le CN se servait des ondes de CKAC pour transmettre certains programmes, comme des orchestres de danse et des émissions musicales. CKAC a également transmis les grandes émissions du CN comme le 60e anniversaire de la Confédération le premier juillet 1927 et l'arrivée du R-100 en 1930.
Mots clésCultureHistoireMédiasRadio-CanadaSociété
Identifiant659271
Mise à jour2009-04-21
2 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentLa radio française de la Société Radio-Canada : une réalité
Date de diffusion 1980-04-17
Durée du segment00:34:07
InvitésArthur Gérard, animateur ancien présentateur et pionnier de Radio-Canada; Ouimet Alphonse, ancien président de Radio-Canada et pionnier de la télévision
ArtisansLaplante Raymond, animateur; Raymond Marie, recherchiste; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (suite de 2 de 21).
Gérard Arthur continue de rappeler l'histoire de la radio de Radio-Canada. Le 1er novembre 1936, la "Commission canadienne de la radiodiffusion" change de nom pour "Canadian Broadcasting Corporation" (en anglais) et "Société Radio-Canada" (en français). Le premier présentateur qui a prononcé l'indicatif "Ici Radio-Canada" sur les ondes fut Jacques Desbaillets le 1er novembre 1936. Gérard Arthur rend hommage à ce présentateur. Il mentionne le rôle d'Arthur Dupont, directeur des programmes à l'époque et père de l'indicatif de Radio-Canada. Il nomme les priorités quand il a succédé à Roony Pelletier à la direction des programmes. Il évoque la qualité du travail des techniciens de Radio-Canada. Il parle des problèmes de budget et donne l'exemple de l'émission "Sénérade pour cordes" avec le chef d'orchestre Jean Deslauriers.
Évocation de Roger Daveluy, premier réalisateur des opéras du Métropolitan du samedi et mention de l'embauche du présentateur Paul Dupuis. Gérard Arthur raconte l'historique et le niveau intellectuel de l'émission quiz "S.V.P.", diffusée fin 1937, avec Louis Francoeur, Louis Bourgoin, Léopold Morin, le présentateur Tony Leclerc et Paul Morin. Il mentionne une anecdote à propos de ce dernier. L'émission "Les Fureurs d'un puriste" est évoquée ainsi que la rigueur impitoyable de Paul Morin, qui en était l'animateur.
Raymond Laplante évoque une communication du linguiste Robert Dubuc présentée à la 7e Biennale de la langue française tenue à Moncton, rendant hommage aux pionniers de Radio-Canada pour leur contribution à la sauvegarde de la langue et de la culture canadiennes-françaises. Alphonse Ouimet raconte l'importance du reportage de la visite de la reine d'Angleterre au Canada. Les moyens techniques et humains employés pour la couverture de cette visite royale de 1939.
Mots clésCultureHistoireLangueMédiasRadio-CanadaSociété
Identifiant1724645
Mise à jour2009-04-21
3 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentCBFet CBF-FM Montréal
Date de diffusion 1980-05-01
Durée du segment00:32:45
InvitésArthur Gérard, animateur, directeur des programmes et pionnier de Radio-Canada; Bédard Rolland, comédien; Choquette Robert, poète, père des radioromans; Mimi D'Estée, comédienne; Mauffette Guy, réalisateur
ArtisansLaplante Raymond, animateur; Raymond Marie, recherchiste; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (4 de 21).
Les romans-fleuves, la radiophonie rurale et les émissions familiales. Guy Mauffette évoque la programmation universelle de Radio-Canada et la réceptivité de son auditoire. L'animateur Raymond Laplante situe le potentiel artistique et humain de la radio et parle de l'attrait de la radio comme moyen d'identification et de communication au Canada français. Mimi D'Estée raconte le rôle de CKAC et de CBF dans le rayonnement du théâtre. Elle parle de ses rôles dans "Ovide et Cyprien" et "Vie de famille".
Rolland Bédard explique l'origine des romans-savons. La distribution, les réalisateurs et son propre rôle dans "Rue principale". Mimi D'Estée parle du radioroman "Grande Soeur" et le rôle attachant qu'elle y jouait. L'identification de l'équipe avec leur auditoire. Rolland Bédard parle de l'implication des comédiens dans le bruitage à la radio. La diffusion en direct et les cachets des artistes sont mentionnés. Quelques incidents cocasses à propos du bruitage sont évoqués. Mimi D'Estée mentionne le perfectionnisme de Robert Choquette. Ce dernier explique ce que sont les radioromans, reflet de la réalité du milieu canadien français de l'époque. Il parle des personnages de "Métropole" et de "La Pension Velder". Le lien entre les personnages et l'auteur. Le rôle du narrateur.
Gérard Arthur devient assistant-directeur des programmes vers 1937 et découvre le dossier des "Belles histoires des Pays d'en haut" de Claude-Henri Grignon. Il demande à Guy Mauffette d'en faire la réalisation. Celui-ci parle de sa rencontre avec Claude-Henri Grignon. Le récit anecdotique de l'adaptation radiophonique du "Déserteur" et "Un Homme et son péché".
Mots clésHistoireLittératureMédiasRadio-CanadaSociétéThéâtre
Identifiant659752
Mise à jour2009-04-21
4 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentCCF et CBF-FM Montréal
Date de diffusion 1980-05-15
Durée du segment00:24:35
InvitésDufresne Guy, auteur; Mauffette Guy, réalisateur, animateur et pionnier de Radio-Canada
ArtisansLaplante Raymond, animateur; Raymond Marie, recherchiste; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (6 de 21).
Les dramatiques, les émissions religieuses, les reportages, les affaires publiques et les sports.
Raymond Laplante évoque l'arrivée des émissions dramatiques sur les ondes de Radio-Canada.
Guy Mauffette explique comment il est devenu réalisateur. Les budgets dont il disposait pour réaliser ses émissions. Ses émission "Détente" et "La Rhumba des radioromans" d'après les textes de Jovette Bernier, Henry Deyglun, Claude-Henri Grignon, Paul Gury et Jean Desprez. Le succès de ses émissions "Deux coeurs sur un canapé" et "J'ai un coeur à chaque étage". Les grandes émissions de théâtre contemporain.
Raymond Laplante mentionne la série "Nouveautés dramatiques" des auteurs Muriel Guilbault et Claude Gauvreau.
Guy Mauffette mentionne le nom de deux hommes importants pour lui, Félix Leclerc et Guy Dufresne. Ils étaient ses collaborateurs pour l'émission "Le Ciel par-dessus les toits", commanditée par le comité des fondateurs de l'Église canadienne.
Guy Dufresne parle du concours d'auteurs dramatiques qui lui ouvre les portes de Radio-Canada. Ses premiers textes issus de faits réels. Les circonstances de sa rencontre avec Guy Mauffette et les débuts de leur étroite collaboration. La façon magistrale dont Guy Mauffette dirigeait les acteurs en studio et l'admiration que tous lui vouaient. Des anecdotes. Guy Dufresne explique comment il a créé le texte de l'émission inaugurale du réseau français de Radio-Canada. Il évoque la rencontre de Félix Leclerc avec Guy Mauffette et la réalisation des ses premiers textes dont "Je me souviens".
Raymond Laplante introduit les émissions religieuses de Radio-Canada, survol de la pensée religieuse canadienne-française. Il évoque la première tribune téléphonique à Radio-Canada, avec le père Émile Legault et Gustave Thibon. Il retrace l'évolution du métier de présentateur à la radio de Radio-Canada, souligne les cinquante années de micro de Roger Baulu et parle des émissions d'information et d'affaires publiques.
Mots clésCultureHistoireMédiasRadio-CanadaSociété
Identifiant660085
Mise à jour2009-05-03
5 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentCBV et CBV-FM Québec
Date de diffusion 1980-05-22
Durée du segment00:19:12
InvitésBélanger Roland, animateur, ex-animateur à CBV-FM Québec; Laine Robert, technicien, pionnier de CHRC; Lelièvre Roland, animateur, ex-présentateur à CHRC et CBV; Pelletier Aurèle, journaliste, ex-directeur du Soleil et de CHRC; Thibault Marc, directeur de l'information à Radio-Canada
ArtisansDaignault Georges-Henri, recherchiste; Raymond Marie, recherchiste; Laplante Raymond, animateur; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (7 de 21).
Raymond Laplante explique la teneur des émissions qui vont suivre et qui retraceront l'histoire des postes français du réseau national hors de Montréal, mettant en relief la liaison culturelle effectuée par les ondes à l'échelle du pays et les implications de la régionalisation, facteur essentiel de l'identité canadienne-française.
Marc Thibault explique l'importance et la focalisation des nouvelles sur le Québec et Montréal. Il mentionne la décentralisation de l'information et de la programmation.
Raymond Laplante retrace brièvement l'histoire de CBC/CBV-FM Québec et rappelle l'inauguration de CBV Québec le 25 septembre 1938, ainsi que la présence des postes privés CHRC et CKCV, nés en 1926.
Aurèle Pelletier raconte les débuts de CHRC, sa programmation, son rayonnement et son auditoire. L'évocation de Narcisse Thivierge, ex-journaliste et premier directeur du poste. La couverture de l'évasion de Bernard et de Fontaine par CHRC est évoquée. Le théâtre à CHRC. L'écoute de la radio lors de l'avènement de Radio-Canada.
Robert Lainé explique le fonctionnement à batteries des émetteurs. Il parle de son travail et de celui de Charles Frenette dans les premiers temps. Il évoque les trois studios de CHRC installés dans un hôtel désaffecté. La multiplicité des tâches qui leur incombaient. Il nomme les trois premiers annonceurs: Tom, Bruce Wendel et Adjutor Bourré. Le récit anecdotique de la couverture et de la retransmission des événements importants de l'époque.
Raymond Laplante souligne le passage à Radio-Canada de certains artisans de CHRC. Roland Lelièvre et Roland Bélanger parlent de leurs débuts à la radio. Ils évoquent leurs lieux de travail et leurs collaborateurs. L'alimentation du réseau de Radio-Canada.
Roland Bélanger parle des responsabilités respectives de Guy Dumais, Maurice Valiquette, Roger Daveluy, René Dusssault et Doris Lussier. Son émission "Trois de Québec" et la collaboration des auteurs Roger Lemelin, Clément Lockquell, Charlotte Savary et Anne Hébert. L'évocation d'Aurèle Séguin, premier directeur de CBV et créateur, avec Roger Morin, de l'émission "Les Ateliers de Radio-Canada". Il mentionne ses émissions "Impulsions", "Les musiciens du 18e siècle" et "Soirée à Québec".
Mots clésCultureHistoireJournalismeMédiasRadio-CanadaSociété
Identifiant660248
Mise à jour2009-04-21
6 Média Radio
Titre de l'émission SI LA RADIO M'ETAIT CONTEE
Titre du segmentL'avenir du réseau français de la radio de Radio-Canada
Date de diffusion 1980-08-28
Durée du segment00:41:12
InvitésBergeron Henri, animateur, présentateur, pionnier de Radio-Canada; Chouinard Pierre, animateur, présentateur à Radio-Canada; David Raymond, directeur général de la radio et de la télévision française; Gaudet Marie-Rose, auditrice de CBAF Moncton; Joël Le Bigot, animateur, présentateur à Radio-Canada; Legendre Paul, réalisateur; Mauffette Guy, réalisateur, animateur, pionnier de la radio
ArtisansLaplante Raymond, animateur; Raymond Marie, recherchiste; Sincennes Pauline, réalisatrice
RésuméHistoire de Radio-Canada et de ses postes affiliés (21 de 21).
Guy Mauffette évoque avec nostalgie les belles années de la radio d'autrefois. Les phénomènes sociaux à l'origine des changements qu'elle a subis.
Raymond Laplante poursuit le rappel historique de la radio et commente son rôle dans la prise de conscience et la survie de l'identité des communautés canadiennes-françaises à travers le pays. Paul Legendre affirme que la radio est un miroir de la société mais elle doit également être un moteur de la société.
Raymond David donne le bilan de 50 ans d'exploitation du réseau français. Il rappelle le mandat de Radio-Canada. L'avènement de la télévision et ses conséquences à la radio.
Henri Bergeron, Joël Le Bigot, Pierre Chouinard évoquent avec Raymond Laplante la mutation du présentateur en communicateur. L'évolution de la parole sur les ondes à travers les styles des animateurs et les impératifs de l'évolution de la société francophone à partir des années 60. La période déclamatoire d'avant-guerre. La période mivillienne ou l'impersonnalité du communicateur. La période post-mivillienne et l'improvisation sur les ondes. L'impact communicateur des tribunes téléphoniques et de la participation de l'auditoire aux émissions. Un hommage à René Lecavalier pour son apport linguistique à la radiophonie.
La terminologie radiophonique. L'éclosion d'une meilleure connaissance du monde de la communication et ses conséquences positives dans les rapports animateur-auditoire. Le bavardage à la radio. La différence entre le AM et le FM. La mobilité de la radio par rapport à la télévision et ses nouvelles fonctions dans les communications de masse. La dégénération du français dans l'actualité. Les communicateurs régionaux, dont ceux de l'Acadie, et leur langage du coeur.
Marie-Rose Gaudet, auditrice de CBAF Moncton, mentionne le plaisir pour les Acadiens d'écouter des voix acadiennes comme "Le Noël de la Sagouine" en octobre 1979.
Raymond David évoque l'accroissement de la programmation régionale. La division du travail de production entre le réseau et les régions d'après leurs intérêts respectifs. La création des mini-réseaux régionaux dont ceux de l'Ontario. Le pourquoi de la priorité accordée par Radio-Canada à l'enrichissement et au développement des services régionaux au détriment de l'extension du réseau. Le but de leurs rencontres avec l'auditoire.
Mots clésCultureHistoireLangueMédiasRadio-CanadaSociété
Identifiant661980
Mise à jour2009-04-21
Page 1 de 1

Haut de la page

 

Chercher dans les résultats



 

Média
Radio (6)
Diffusion
1980-1984 (6)
Mots clés
Histoire (6)
Médias (6)
Radio-Canada (6)
Société (6)
Culture (5)
Tout afficher
Titres d'émissions