CRILCQ DLLF Aide
 

RÉSULTATS DE RECHERCHE


Nouvelle recherche :

Recherche avancée
 

Nombre de documents trouvés : 1



Bas de la page

Page 1 de 1

   
1 Média Radio
Titre de l'émission LE TEMPS PERDU
Date de diffusion 1997-09-30
Durée du segment01:29:18
InvitésBrossard Nicole, auteure; Scott Gail, auteure; Nepveu Pierre, auteur; Cotnoir Louise, auteure; Corriveau Hugues, auteur; Desautels Denise, auteure; Alonzo Annie-Marie, auteure
ArtisansLépine Stéphane, animateur; Panneton Danielle, lectrice; Trudel Frédéric, recherches musicales; Boiteau Pierre, technicien; Lemieux René, technicien
RésuméPour souligner l'obtention du prix Ringuet par l'auteure Louise Dupré pour son ouvrage "La memoria", rediffusion d'une émission du "Temps perdu" qui lui est consacrée.
Lecture d'un extrait du texte "L'oeuvre impossible". L'animateur parle de l'oeuvre de l'auteure et décrit l'écriture de celle-ci. Plusieurs collègues et admirateurs viennent ensuite témoigner de leur attachement pour Louise Dupré et pour le travail de celle-ci. Il tentent aussi d'en faire un portrait.
Nicole Brossard parle du grand plaisir qu'elle prend à lire les oeuvres de Louise Dupré et définit l'écriture de celle-ci comme aimante, empreinte d'une grande tendresse et cherchant à rejoindre la lumière.
Gail Scott fait la lecture d'un texte sur "La memoria".
Nicole Brossard qualifie Louise Dupré d'écrivaine féministe et explique pourquoi.
Pierre Nepveu parle de son parcours dans l'oeuvre de Louise Dupré. Il parle du refus d'entrer dans la fiction dont témoigne le recueil "La peau familière" ; Nepveu il y voit une certaine modestie. Nepveu parle ensuite du vertige de l'auteure, lequel se traduit par une sorte de distance à soi dans la poésie. Il parle enfin de la parenté de son écriture, consciente ou non, avec celle d'Anne Hébert.
Louise Cotnoir, collègue d'enseignement de Louise Dupré, vient parler de la venue officielle à l'écriture de celle-ci, avec la parution de son premier recueil "La peau familière".
Hugues Corriveau parle des thèmes récurrents de trois recueils de Louise Dupré: "Chambres", "Bonheur" et "Noir déjà". Il explique pourquoi le mot qui lui apparaît le plus essentiel dans la poésie de Dupré est "équilibre".
Denise Desautels décrit le trouble qu'elle ressent à la lecture des oeuvres de Louise Dupré puisqu'elles rejoignent ses préoccupations personnelles. Elle parle aussi des changements de sens dans certains mots qui expriment, selon elle, toute la complexité de l'existence.
Anne-Marie Alonzo explique que, pour elle, lire la poésie de Louise Dupré, c'est apprendre à écrire. Elle souligne l'importance de l'amour et de la générosité dans les écrits du Dupré et la prépondérance du mot "vivante".
Les entretiens sont entrecoupés de lecture d'extraits, par Danielle Panneton, de textes théoriques et poétiques de Louise Dupré.
Mots clésLecturesLittératurePoésiePrix
Remarques sur
le document
Cette émission comporte un extrait de l'émission "Le Temps perdu", diffusée le 1996-05-19.
Identifiant1926501
Mise à jour2012-01-31
Page 1 de 1

Haut de la page

 

Chercher dans les résultats



 

Média
Radio (1)
Diffusion
1995-1999 (1)
Mots clés
Lectures (1)
Littérature (1)
Poésie (1)
Prix (1)
Titres d'émissions