CRILCQ DLLF Aide
 

RÉSULTATS DE RECHERCHE


Nouvelle recherche :

Recherche avancée
 

Nombre de documents trouvés : 12



Bas de la page

Page 1 de 2 Première page Page précédente Page suivante Dernière page

   
1 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeVictor Barbeau (1/3)
Date de diffusion 1983-06-07
InvitésBarbeau Victor, professeur, écrivain, journaliste, fondateur de l'Académie canadienne-française
ArtisansBlouin Jean, interviewer; Giguère Diane, annonceuse; Major André, réalisateur
RésuméEntretien avec Victor Barbeau (1 de 3). Né à Montréal au coin des rues Saint-Urbain et Ontario, Victor Barbeau évoque le Montréal du début du siècle. Il décrit la vie de quartier qu'il appelle plutôt la vie de paroisse, la vie commerciale, les métiers et professions des Canadiens français et les métiers réservés aux étrangers. Il parle également des loisirs, de l'atmosphère et de la vie culturelle de l'époque.
Mots clésCultureMontréalSociétéSouvenirs
Identifiant47028001
Mise à jour2009-04-17
2 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeVictor Barbeau (2/3)
Date de diffusion 1983-06-14
InvitésBarbeau Victor, ancien professeur de langue et de littérature françaises aux HEC et à l'Université McGill, ancien professeur de science sociale à l'Université Laval, écrivain, journaliste, fondateur de l'Académie canadienne-française
ArtisansBlouin Jean, interviewer; Giguère Diane, annonceuse; Major André, réalisateur
RésuméEntretien avec Victor Barbeau qui évoque l'enseignement et la vie universitaire qui prévalaient au cours de sa carrière, qui s'est étendue de 1924 à la fin des années 60. Il souligne, entre autres, le manque de formation des étudiants de l'époque en mathématiques et en sciences, la présence d'Européens francophones aux postes de direction de nos grandes écoles et l'importance de la censure dans l'enseignement de la littérature française. A cette époque, il n'enseignait pas la littérature canadienne-française parce qu'il n'en reconnaissait pas la qualité, mais il l'a enseignée à la fin de sa carrière.
Mots clésÉducationFranceLittératureMonde étudiantSociété
Identifiant47032001
Mise à jour2009-04-17
3 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeVictor Barbeau (3/3)
Date de diffusion 1983-06-21
InvitésBarbeau Victor, professeur, écrivain, journaliste, fondateur de l'Académie canadienne-française
ArtisansBlouin Jean, interviewer; Giguère Diane, annonceuse; Major André, réalisateur
RésuméEntretien avec Victor Barbeau qui fait le bilan de ses multiples engagements culturels et sociaux. Il raconte les circonstances qui l'ont conduit à publier, en 1936, le livre MESURE DE NOTRE TAILLE dans lequel il dresse l'inventaire de notre pauvreté économique. Il voit dans le corporatisme un outil de salut économique pour les Canadiens français. Il a enseigné le corporatisme à l'Université Laval et parle des coopératives de consommation qui se sont alors organisées. Après avoir été président de la Société des écrivains canadiens de 1937 à 1944, il fonde l'Académie canadienne-française, regroupant des écrivains dont l'oeuvre témoignait de la vitalité de la littérature canadienne-française. Il a fondé, en 1946, la revue Liaison qui a été publiée pendant 4 ans. Ardent défenseur de la langue française, d'une langue châtiée, il est un critique impitoyable envers tous les auteurs qui dérogent à cette norme, y compris Émile Zola.
Mots clésCultureGroupes et réseauxLanguePolitiqueSociétéSouvenirs
Identifiant47036001
Mise à jour2009-04-17
4 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeGérard Filion (5/5)
Date de diffusion 1984-07-06
InvitésFilion Gérard, journaliste, ex-directeur du "Devoir", ex-président de la Société générale de financement du Québec
ArtisansBlouin Jean, intervieweur; Major André, réalisateur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Gérard Filion, journaliste, ex-directeur du "Devoir" et ex-président de la Société générale de financement du Québec qui parle de l'évolution politique du Québec. Président du Conseil de presse du Québec en 1983, Gérard Filion raconte l'histoire de la fondation du Devoir et décrit les relations du journal avec les évêques du temps, particulièrement avec le cardinal Léger. Il apprécie le travail de deux journalistes: Roger Duhamel et Léopold Richer. Il parle ensuite des intellectuels à qui il reproche le manque de réalisme. Il commente ensuite les changements sociologiques et l'évolution politique du Québec, regrettant particulièrement la perte du sens de la famille et la baisse du taux de natalité, admirant la créativité de nos artistes et le développement du secteur culturel et finalement, sur le plan politique, décrivant l'ambivalence légendaire du Canadien-français.
Mots clésHistoireJournalismeMontréalPolitiqueSociétéSociologie
Identifiant48388001
Mise à jour2009-04-27
5 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeRobert Choquette (1/5)
Date de diffusion 1984-07-13
InvitésChoquette Robert, poète, romancier, journaliste, diplomate canadien
ArtisansMajor André, réalisateur; Myette Jean-Pierre, intervieweur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Robert Choquette, poète, romancier, journaliste et diplomate canadien. Né à Manchester, au New Hampshire, Robert Choquette parle de ses origines: sa mère, pianiste, et son père, médecin qui se retrouvant veuf avec quatre enfants en 1913, est rentré au Canada. Il évoque les émotions rattachées à son enfance qu'il a retrouvées grâce à la correspondance entre sa mère et sa famille. Élevé par son père et ses grands-parents maternels, il va au pensionnat du Collège Notre-Dame de la Côte-des-Neiges. Robert Choquette lit quelques pages à la mémoire de quelques-uns de ses professeurs. C'est encore dans ce collège qu'il fait la découverte du théâtre qu'il aime autant que la musique et les sports qu'il pratique avec succès: la boxe, le hockey, la lutte, le baseball.. Il termine avec la lecture d'un texte évoquant sa découverte de la poésie alors qu'il poursuivait ses études au Collège Saint-Laurent.
Mots clésÉducationLittératurePoésieSociétéSouvenirs
Identifiant48391001
Mise à jour2009-04-21
6 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeRobert Choquette (2/5)
Date de diffusion 1984-07-20
InvitésChoquette Robert, poète, romancier, journaliste, diplomate canadien
ArtisansMajor André, réalisateur; Myette Jean-Pierre, intervieweur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Robert Choquette, poète, romancier, journaliste et diplomate canadien. Il raconte son passage du Collège Saint-Laurent au Collège Loyola où il poursuit ses études en anglais, découvrant les auteurs et la poésie anglaise. À 20 ans, il fait publier son premier recueil de poèmes, "À travers les vents", qui lui vaut le Prix David. Puis, à la fin de ses études classiques, en 1926, il accompagne un ami dans un long voyage en automobile; il raconte cette traversée de l'Amérique. Au retour, il écrit "La pension Leblanc", illustrée par son ami Jean-Paul Lemieux. Il raconte ensuite sa première expérience comme journaliste au journal "The Gazette".
Mots clésAmériqueJournalismeLittératurePoésiePrixSociété
Identifiant48394001
Mise à jour2009-04-21
7 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeRobert Choquette (3/5)
Date de diffusion 1984-07-27
InvitésChoquette Robert, poète, romancier, journaliste, diplomate canadien
ArtisansMajor André, réalisateur; Myette Jean-Pierre, intervieweur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Robert Choquette, poète, romancier, journaliste et diplomate canadien. Il a quitté le journal "The Gazette" pour un magazine féminin, "la Revue Moderne" dont il enrichit le contenu grâce à des collaborations d'auteurs et de journalistes sérieux. À la demande du secrétaire de la province Athanase David, il devient secrétaire de l'École des Beaux-Arts, un milieu qui lui inspire une oeuvre poétique "Metropolitan Museum" pour laquelle il a reçu un autre Prix David qu'il a partagé avec son ami Alfred Desrochers. Il raconte ensuite comment il a commencé à travailler à la radio, d'abord comme interprète de poésie, puis comme auteur du premier feuilleton en français au Canada "Le curé de village". Il parle de sa vie personnelle à cette époque. Au retour de son voyage de noces, il écrit un feuilleton pour Radio-Canada, "La pension Velder". Invité pour un an comme auteur en résidence et professeur dans un collège américain, il parle finalement du feuilleton qui a suivi: "Métropole".
Mots clésCultureLittératureMédiasPoésiePrixSociétéSouvenirs
Identifiant48395001
Mise à jour2009-04-21
8 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeRobert Choquette (4/5)
Date de diffusion 1984-08-03
InvitésChoquette Robert, poète, romancier, journaliste, diplomate canadien
ArtisansMajor André, réalisateur; Myette Jean-Pierre, intervieweur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Robert Choquette. À la demande de Paul Langlais, il écrit le scénario et les dialogues du film inspiré de son radio-roman "Le curé de village". Il raconte ensuite l'aventure de l'écriture de la "Suite marine" publiée en 1953 qui lui a valu de très nombreux prix dont un troisième Prix David, le Prix universel des amitiés françaises par la Société des poètes de France, un prix spécial de l'Académie française, le Prix Edgar Poe, le Prix Duvernay. Puis, après la 13e saison à la radio de "Métropole", il s'intéresse à la télévision et écrit une série de pièces en 4 actes: "Quatuor". Il raconte sa rencontre avec madame Lucie de Vienne-Blanc qui a incarné madame Velder, de la célèbre pension. En 1961, il décide de prendre sa retraite après avoir écrit 6,000 textes de radio et télévision. Il part pour Paris avec sa famille. Il résume les deux années passées là-bas jusqu'à ce qu'on lui demande de devenir commissaire associé à la Commission du centenaire.
Mots clésCultureLittératureMédiasParisPoésiePrixRadio-CanadaRoman
Identifiant48535001
Mise à jour2009-04-21
9 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeRobert Choquette (5/5)
Date de diffusion 1984-08-10
InvitésChoquette Robert, poète, romancier, journaliste, diplomate canadien
ArtisansMajor André, réalisateur; Myette Jean-Pierre, intervieweur; Perreault Jean, présentateur
RésuméEntretien avec Robert Choquette. À Paris, on lui offre de devenir commissaire associé à la Commission du Centenaire, une fonction qu'il accepte en 1963 et qu'il partage avec John Fisher en vue de la préparation du Centenaire de la confédération canadienne en 1967. En 1964, on lui propose d'ouvrir le premier Consulat général canadien à Bordeaux, en France. Il résume cette expérience et parle de son amitié pour André Maurois. En 1968, on lui propose l'ambassade canadienne d'Argentine à Buenos Aires. Il parle de la beauté du pays, de l'exceptionnelle vie culturelle de Buenos Aires, et de son travail d'ambassadeur, car en plus de l'Argentine, il a la responsabilité des relations canadiennes avec l'Uruguay et le Paraguay. Il prend sa retraite comme ambassadeur. Entre temps, il écrit une dramatique pour la télévision "Ta nuit est ma lumière", jouée le soir même de son retour au pays dans un téléthéâtre en septembre 1970. Puis il parle des travaux littéraires entrepris depuis son retour. (5 de 5)
Mots clésCultureLittératureMédiasPolitiqueSouvenirs
Identifiant48540001
Mise à jour2009-04-21
10 Média Radio
Titre de l'émission DE MÉMOIRE D'HOMME
Titre de l'épisodeClément Marchand (1/3)
Date de diffusion 1984-08-17
InvitésMarchand Clément, poète, journaliste, auteur, imprimeur, éditeur
ArtisansMajor André, réalisateur; Mathieu Jean, présentateur; Royer Jean, intervieweur
RésuméEntretien avec Clément Marchand, poète, journaliste, auteur, imprimeur et éditeur. Le poète évoque les courants qui marquaient la littérature québécoise au moment où lui-même publiait "Courriers des villages" et "Les soirs rouges". Orphelin à 5 ans, enfant très doué, il fait ses études classiques au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières où il bénéficie de l'appui d'un grand éveilleur. monseigneur Albert Tessier qui l'initie aux littératures française et canadienne-française (non pas québécoise), mais freine son originalité poétique d'autre part. Il rend compte de ses rencontres avec deux poètes marquants: Nérée Beauchemin et Alfred Desrochers qui lui fait découvrir son côté nord-américain à une époque où la littérature d'ici est davantage tournée vers la France avec des poètes, comme Saint-Denys Garneau dont il parle beaucoup. Finalement, il parle de son recueil de poèmes "Les soirs rouges", prix Athanase-David en 1939, et des origines du «joual». (1 de 3)
Mots clésJoualLittératurePoésiePrixSociétéSouvenirs
Identifiant48581001
Mise à jour2009-04-21
Page 1 de 2 Première page Page précédente Page suivante Dernière page

Haut de la page

 

Chercher dans les résultats



 

Média
Radio (12)
Diffusion
1980-1984 (12)
Mots clés
Littérature (9)
Société (9)
Poésie (7)
Culture (6)
Souvenirs (6)
Tout afficher
Titres d'émissions