CRILCQ DLLF Aide
 

Présentation du CAGM

Mandat

Inauguré en 2008, le Centre d'archives Gaston-Miron (CAGM) a pour vocation première de contribuer à la mise en valeur des archives sur la littérature québécoise et le discours culturel conservées sur support audio ou vidéo. Sa collection, appelée à s'enrichir au fil du temps par l'intermédiaire de dons privés et de partenariats, rassemble une sélection de près de 5000 documents radiophoniques et télévisuels, dont les plus anciens remontent aux années trente et quarante. Acquis auprès de la Société Radio-Canada, ils n'ont, pour la plupart, jamais été rediffusés depuis l'époque de leur production.

Cette collection multimédia comprend d'abord et avant tout des documents sur la poésie et l'essai au Québec ainsi que sur l'histoire de la question linguistique, corpus auxquels la plupart des projets de recherche du centre sont consacrés. On y trouve également un grand nombre d'archives touchant l'histoire intellectuelle et politique ainsi que le théâtre et le roman québécois.

Une recherche dans les documents montre par exemple qu'il existe des dizaines et parfois des centaines de documents sur des écrivains comme Robert Choquette, Alfred Desrochers, Rina Lasnier, Hubert Aquin, Jacques Brault, Jacques Ferron, Gaston Miron, Patrice Desbiens, Marcel Dubé, Michel Tremblay et Victor-Lévy Beaulieu, des intellectuels tels André Laurendeau, Lionel Groulx et Victor Barbeau ou encore des artistes comme Marcelle Ferron, Alfred Pellan et Paul-Émile Borduas. La collection renferme aussi de nombreuses fictions radiophoniques d'importance (d'Henry Deyglun, de Claude Gauvreau, d'Anne Hébert, d'Hubert Aquin, par exemple) et une riche sélection de portraits et de souvenirs littéraires qui permettent entre autres de mieux connaitre le milieu intellectuel et artistique de la première moitié du XXe siècle. On y trouvera également des curiosités et des documents rares : l'occupation de Paris vue par Robert de Roquebrune, la conférence fameuse de Jean Le Moyne sur « Saint-Denys Garneau, témoin de son époque », les souvenirs de Gratien Gélinas sur la vie théâtrale des années 1920 ou encore ceux de Félix-Antoine Savard sur la colonisation de l'Abitibi.

L'étude et la redécouverte des archives de Radio-Canada - l'une des institutions phares de la société québécoise - ne peuvent ainsi manquer de nourrir la relecture de nombreux épisodes, lieux communs et points tournants de notre histoire culturelle. En exploitant un nouveau corpus multimédia à la croisée de la littérature, de l'histoire, des sciences politiques, de la linguistique et de la sociologie, le CAGM fait également le pari qu'une approche intermédiale et interdisciplinaire, capable de tenir compte des multiples facettes des documents d'archives, peut modifier de manière significative notre façon de faire de la recherche.

Rattaché au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), le CAGM est dirigé par Karim Larose, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la littérature québécoise et le discours culturel au Département des littératures de langue française de l'Université de Montréal.

Remerciements

Le CAGM remercie chaleureusement Marie-Andrée Beaudet et Emmanuelle Miron pour avoir accepté d'associer le nom de l'écrivain Gaston Miron — dont l'oeuvre poétique a toujours cherché à mettre de l'avant une mémoire au futur — à ce projet de valorisation et d'étude des archives culturelles du Québec.

Le centre a pu voir le jour grâce à une subvention de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI). Outre l'appui de la Faculté des arts et des sciences et du Bureau Recherche/Développement/Valorisation de l'Université de Montréal, le CAGM a également profité d'un partenariat unique en son genre avec la Société Radio-Canada, qui, dès le départ, a cru en l'importance de ce projet pour le développement de la recherche universitaire en sciences humaines et pour la compréhension du rôle joué par le service public de radio-télévision dans l'histoire culturelle québécoise.

Le CAGM remercie également Bernice Lord, directrice des ventes et marketing de la Société Radio-Canada, ainsi que le Service Médiathèque et archives et plus particulièrement Denise Sicard, chef, recherche et service à la clientèle ; Amapola Alares, médiathécaire ; Denis Frenette, chef technicien de la préservation radio ; Francis Bossé, directeur de site centre de duplication, polycopie et archives ; Isabelle Prud'homme, adjointe chef d'équipe ; Jean-François Gagnon, adjoint aux archives ; Caroline Lavoie, adjointe aux archives.